Week end à Saulge 17-18 Juin

Cet article vous est proposé par un certain sanglier.

Nous sommes tous arrivés aux alentours de 11h à Saulges en Mayenne. Tous? Non ! Notre vénérable Titi ayant choisi un habile itinéraire alternatif est arrivé 1h30 après tout le monde, la classe !

Aussitôt arrivé aussitôt sur les voies. Avec Ambre nous avons commencés dans du 4 et du 5 assez simple histoire de bien s’échauffer. Manuel et Conan étaient à nos côtés. Manuel à profité de mon sangliesque poids pour se faire assurer en tête. Mention spéciale à une 5B avec un départ bloc au dessus d’une grotte qui nous a bien fait plaisir.

On s’est ensuite tous rejoint dans l’herbe pour pique niquer. L’attraction principale ici était Océane qui est toute mimi gaga pitchoune. La rumeur dit que Caroline vient d’entamer une procédure d’adoption!

Les groupes formés nous nous sommes alors dispersés. Je grimpais toujours avec Ambre et Manuel. Caroline et Romain AKA sergent Fouine du désert, Karl AKA Maître Panda et Guillaume, Esteban et Titi ainsi que Claire et Sylvain se relaient entre grimpe et baby sitting.

Fatigué comme jamais je pratiquais la micro sieste entre chaque ascension. Manuel à un moment me proposa une 5C, j’y allai sans rechigner mais après avoir grogné pendant toute la voie et l’avoir insulté en espagnol, le fourbe me révéla qu’elle était en fait 6A. Grand plaisir pour moi de le voir galérer dedans ensuite.

Nous avons décidé de changer de secteur et de rejoindre les autres. Ici on a pu voir une voie avec un pas sublime. Romain criait à qui la tentait qu’il avait un indice pour nous : la voie s’appelle adhérence ! Un très beau pas en sortie de voie, une main sur la droite, une adhérence en quart interne pour aller chercher un petit pied gauche.

Nous finîmes de nous cramer les bras dans une voies physique avec manuel puis nous sommes rentrés au gîte. Après un apéro bien arrosé et plusieurs membres en perdition, nous sommes allés manger un bout au restaurant. Très bon repas. Le soir les plus courageux sont restés jouer au cartes. Piquant du nez après 3 mains de tarot j’ai préféré aller m’écraser sur mon oreiller.

Le lendemain nous étions tous sur le pied de guerre pour aller grimper. Bon il est vrai que l’agent fouine du désert à eu un peu plus de mal que les autres à sortir du lit mais à part ça tout le monde chaud. Je suis resté avec Ambre, Manuel et Conan le matin. Souffrante de coups de soleil de la Muerte*, Ambre est vite allée se réfugier dans une grotte pour bouquiner. Les voies étaient belles en particulier la Z, une 5C avec un départ en «patinoire».

Le midi nous avons pu nous restaurer autour d’un buffet froid blindé en charcuterie, j’étais content.

Après le repas certains comme Guillaume, Carl et Manuel sont retournés grimper Bille en tête. Caroline, Ambre, l’agent fouine du désert, Esteban et moi sommes restés jouer aux cartes dans l’herbe pour des raisons évidentes de digestion. Après quelques parties je suis parti grimper avec Caroline sur le secteur de la prairie que nous avions déjà essayé le matin. Elle s’est lancée dans la Z, je l’ai suivi mais en moulinette, pour des raisons évidentes de digestion.

Finalement Sylvain a rejoint notre binôme et nous avons fini dans la Jaune, une belle 6A toute en dalle (où mes pouvoirs de sangliers n’ont pas d’effet) qui finit par un dévers que Caro et moi avons shintés après plusieurs essais infructueux.

C’était déjà l’heure d’aller ranger les affaires. On est passé voir Titi qui s’était trouvé une passion soudaine pour la stackline puis retour au gîte.

C’est l’heure du départ. On se répartit une dernière fois les voitures. Évidemment Romain, grognon, à voulu rester sur place plus longtemps que les autres et partira avec Sylvain, Claire, Océane, Karl et Guillaume après tout le monde, vers 21H.

On a tous le sourire dans la voiture sauf Conan, déçu de ne pas pouvoir rester plus longtemps. C’était un super week-end !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.