AU ROCHER FIN TOUT EST FIN

Lors du dimanche 3 juillet 2016, l’option choisie par l’association d’escalade GEST Saint-Thibault était de s’essayer sur un massif excentré au centre de la forêt des 3 pignons. Les prévisions météo étaient aléatoires, mais moins pessimistes que d’habitude. Pluies éparses disaient-ils ? qu’importe, la tentation était grande de prendre ce risque calculé après un hiver exécrable et un printemps pluvieux . D’autant que 20 personnes motivées se sont données rendez-vous, comme s’il s’agissait d’une sortie de fin de saison. Et puis , sortir en plein air au lieu de s’enfermer dans une salle, « y’a pas photo » !
C’est ainsi que, munis de crah-pad, 16 adhérents de Gest et 3 personnes du club de Vitry se rejoignent sur le parking du Vaudoué .

Après une marche d’approche soutenue servant d’échauffement à elle seule , nous nous élançons sur les blocs situés sur le pignon du massif. A chacun son rythme , les circuits orange AD+ et jaune PD fraîchement repeints offrent une majorité de voies à la portée de tous, Mélissa , Manuel, Natacha, Max, Nathalie, Morgane, Adrien se lancent ainsi sur ces parcours au grès des lignes d’escalade croisées sur leur chemin.

Puis les anciennes traces du circuit bleu permettent aux grimpeurs plus entraînés de marquer quelques croix, c’est le cas de Romain, Martin, Julian, Sylvain, Caroline, Csaba soutenus par les anciens Jean-Jacques, Lionel et Jérôme. Quelques voies laisseront des souvenirs inaltérables, telle que la superbe dalle bleue avec une recherche de grattons microscopiques et d’adhérences foireuses, ou la grande arête du cube qui demande détermination et sang froid. Quelques anciennes traces rouges vont servir de défi face aux lois de la pesanteur aux plus aguerris. c’est le cas de la fissure oblique ou des variantes sur le bloc du camp de base, mais aussi le final spectaculaire sur l’ancien rouge dont la sortie nous laisse songeur.

Thierry aidé de Tristan se concentrent plutôt vers une étude approfondie d’un passage hors norme, type 6ème degré préférant inscrire une perf unique dans la journée, il y a en a pour tous les goûts.

Une pensée pour Océane, accompagnée de sa maman Claire qui, lors de ses premier jours d’existence, découvre la forêt avec ses odeurs, ses couleurs, sa végétation, ses rochers et puis tous ces fous de grimpe, dit « homogrimpus », s’exclamant, criant, sautant, chutant, s’essoufflant comme des enfants au rythme de leurs efforts… mais insistant inlassablement … car chacun sait « Qu’au rocher Fin tout est Fin »
Vivement qu’elle apprenne à grimper, munie de ses chaussons taille 28 déjà offerts par le club.

Lionel B.

Rocher Fin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.