Toute première fois à Bleau – 9 octobre

Cet article vous est proposé par Sandrine T.

Il était une fois, un dimanche d’octobre.

Me voilà inscrite à la première sortie escalade, Bleau (comprenez Fontainebleau pour les novices). RDV à 8h30 à Noisiel, me voici dans la voiture après une nuit bien agitée grâce à mon fils. 1h plus tard, nous voici arrivés au beau milieu de la forêt, ne me demandez pas de vous y remmenez, il faut connaitre… Merci Lionel !

Se retrouve, un groupe de personnes mélangeant le Gest et 4+ de Vitry. 9h45, nous voici à marcher une quinzaine de minutes alors qu’il ne fait que trois degrés, qu’il y a du brouillard de partout et que lorsque j’expire par la bouche, de la vapeur en sort… A ce moment-là, je ne suis pas en mesure de parler, je suis plutôt en mode réflexion à me demander ce que je fais là !

Les équipes sont faites par Lionel et nous voilà à commencer un « parcours », on m’explique que c’est ça Bleau, monter sur des rochers qui sur ce site, font 2 à 3 mètres de haut environ. Là, je me dis que c’est une blague, un traquenard, que je me suis mise dans un bourbier jusqu’au cou… Cependant, vu que tous étaient enthousiastes et que de toute façon, j’y étais, autant se donner et y aller, ça devait en valoir le coup.

Et me voilà quelques minutes plus tard à commencer en première le premier bloc.

Ça se tortille, ça appréhende, ça réfléchi, ça hésite, ça fait le crabe, la sirène, la baleine, mais ça y va, petit à petit, on avance. Toutes les techniques sont bonnes, on fait ce qu’on peut et on envoi ! Me voilà au fil des numéros, tel une patelle sur son rocher. Bien souvent, on ne fait plus qu’un. Voilà, au bout de 2h40, 16 numéros jaunes, 1 numéro orange, 10 degrés de plus au thermomètre, me voilà enchantée de l’avoir fait : ma toute première fois à Bleau.

Foncez, c’est à faire !

J’oubliais de vous informer du deuxième effet Kiss Cool : mon corps m’a rappelé pendant les 2 jours qui ont suivis que je n’avais plus 20ans… Mais dire à ses collègues qu’on est allé faire de l’escalade à Bleau pour justifier les mouvements de mamie que l’on fait lors de ses déplacements, c’est quand même la classe.

2 commentaires sur Toute première fois à Bleau – 9 octobre

  1. Bravo Sandrine : te voilà entrée dans le club très ouvert des Bleausards!
    T’inquiète ! C’est indépendant de l’âge, les courbatures!
    Eh oui ! C’est tout le charme de Bleau ! On en profite avant, pendant et …après !
    Attention car c’est un virus ! On a du mal à s’en défaire !
    Et les rentrées de Bleau, le dimanche soir, c’est parfois épiques !
    A bientôt au pied du mur
    Elsa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.